1 august 2014

La ville de Cairanne (Vaucluse) remporte le Prix Renou 2011 !

janvier 20, 2012 par Michel Godet  
Publié dans en Caves ...

La Fédération Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV) et la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vin & Spiritueux (FIJEV) viennent de décerner le prix René Renou à la ville de Cairanne (Vaucluse) pour son projet de vigne pédagogique et ampélographie.

Créée en 2004, cette vigne pédagogique et ampélographique est un espace vert communal sur un lotissement, dont les droits de plantation y afférant appartenaient à la Commune de Cairanne. Elle a accepté de les conserver et d’en mettre la totalité à disposition du Syndicat.

Son objectif est pédagogique : les écoliers de Cairanne, avec leur instituteur Sylvain Belmonte qui l’anime, peuvent ainsi suivre les cycles végétatifs et les travaux saisonniers, auxquels ils seront associés, encadrés par les vignerons. Un suivi pédagogique sur ce thème est également de mise. Les visiteurs et touristes peuvent également assouvir leur curiosité grâce à une signalétique didactique, fort bien agencées.

Remise du Prix à Vincent Sève par Francis Fabre, secrétaire général de l’ANEV - Photo DR

Remise du prix René Renou:

Au cours d’une fort sympathique manifestation, le prix a été remis à Vincent Sève, Maire de Cairanne, adhérent de l’ANEV depuis 1999 le samedi 14 janvier 2012 par Francis Fabre , secrétaire général de l’ANEV, en présence de Claude Haut, le président du Conseil général , de Pierre Meffre conseiller régional et de nombreux maires de la région, les membres du Bureau, Max Feschet , maire de Bouchet et trésorier de l’ANEV, ainsi que Francis Fabre, maire de Domazan et secrétaire général ont félicité les élus de la commune , le président du syndicat des vignerons de Cairanne Vincent Allary, eux qui ont su mener à bien cette aventure.

Créé il y a cinq années maintenant avec l’Anev et la Fijev, ce prix n’est pas attribué au hasard des rencontres. Il est bel et bien dû au réel travail d’une collectivité qui a œuvré de son mieux, au cours de l’année écoulée, à la promotion comme à la défense du patrimoine culturel lié à  la viticulture.

Pour mémoire:

Lauréat 2008:

Ville de Grenoble et le Festival « Le Millésime »

Lauréat 2009:

La Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole et La Charte Paysagère des Costières de Nîmes,

Lauréat 2010:

Le département de l’Ain et le Concours des 7 ceps – route des vins du Mont Blanc.

Les partenaires 2011:

L’Apv, L’Aefo , Edonys TV, L’agence de Presse Une Autre Provence, le Vit’eff, Winetourisminfrance.com.

Partenaires Vin : Syndicat des Grands Vins de Bonnezeaux & Cave Balma Venitia.

Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin

Michel Godet

Le Prix René Renou

L’ANEV et la FIJEV le crée en 2008. Pour être admise, chaque commune, communauté de commune, département ou région française doit réaliser un projet d’ordre éducatif, environnemental ou œnotouristique ayant valeur d’exemple et de reproductibilité par d’autres collectivités.

René Renou, l’homme du vin !

Viticulteur dans le Maine-et-Loire en AOC Bonnezeaux et président de l’appellation, ancien président de la Coopérative de distillerie, de la Fédératiuon viticole et du Comité interprofessionnel viticole de l’Anjou,  René Renou avait été nommé président du comité des vins INAO en 2000 et reconduit en 2006. C’est âgé de 54 ans qu’il est décédé à Séoul (Corée du Sud) au cours d’une mission de la Sopexa.

René Renou a été un fervent défenseur de la réforme profonde des appellations d’origine contrôlées, mais aussi de la défense de la culture du vin à la française.

Et puis, n’est-il pas à sa manière l’un des créateurs de la notion d’œnotourisme ? N’en prenons-pour preuve que l’une de ses interviews datant de 2001:

« Dites bien aux élus du vin que leur rôle est primordial pour conforter l’image des appellations d’origine. Ils doivent soutenir toutes les initiatives qui tendent à donner du sens culturel, touristique ou historique au vin. La mise  en valeur du terroir passe aussi par la maintenance des traditions, de la gastronomie, de la conservation des paysages, de l’environnement. Tout ce qui va dans ce sens doit être encouragé. Nous comptons aussi sur eux pour cela ».

Et pour faire référence à Antoine de Saint-Exupéry il n’hésitait jamais à faire sienne  cette phrase: « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin

« L’ANEV a pour but de favoriser la concertation, l’échange, le dialogue, d’animer le réseau des élus du vin en vue de mieux faire connaître les réalités viti-vinicoles ».

L’ANEV a été constituée en 1999 afin de constituer un réseau d’élus du vin au delà de tous clivage politique et géographiques. Elle est actuellement forte de 600 adhérents, dont 105 sénateurs et députés, 3 régions, 10 départements et près de 500 communes ou communautés de communes., l’ensemble représentant quelques 15 000 élus sans distinctions de couleurs politiques, ni de couleurs des vins non plus.

Enfin, l’ANEV est au cœur de la défense  des intérêts des vignerons et de la viticulture. Le siège de l’ANEV est implanté à l’Université des Vins de Suze-la-Rousse (Drôme).

Quelques liens concernant ces associations:

Le site de l’ANEV

Le site de la FIJEV

Laissez parler votre imagination

Dites nous ce que vous en pensez...
et si vous voulez une image à afficher avec votre commentaire, venez obtenir un gravatar!